L’Étranger

Februar 20, 2008 § Hinterlasse einen Kommentar

-Qui aimes-tu le mieux, homme énigmatique, dis? ton père,
ta mère, ta sœur ou ton frère?
-Je n’ai ni père, ni mère, ni sœur, ni frère.
-Tes amis?
-Vous vous servez là d’une parole dont le sens m’est resté
jusqu’à ce jour inconnu.
-Ta patrie?
-J’ignore sous quelle latitude elle est située.
-La beauté?
-Je l’aimerais volontiers, déesse et immortelle.
-L’or?
-Je le hais comme vous haïssez Dieu.
-Eh! qu’aimes-tu donc, extraordinaire étranger?
-J’aime les nuages… les nuages qui passent… là-bas… là-bas…
les merveilleux nuages!

Charles Baudelaire, Le Spleen de Paris. 1860 (1869).

Via: PoetryX

Advertisements

Sonne und Mond

Februar 12, 2008 § Hinterlasse einen Kommentar

Wusstest Du, dass es im Arabischen sowohl „Sonnenbuchstaben“ als auch „Mondbuchstaben“ gibt? Wunderbare Welt der Wörter.

Wo bin ich?

Du siehst dir momentan die Archive für Februar, 2008 auf ins labyrinth an.